Navigation Menu+

Cybersécurité en France

Posted on Jan 9, 2017 by in BLOG | 0 comments

Cybersécurité en France - Optedis

La France doit renforcer la cybersécurité. Cette réflexion arrive en raison de la crainte croissante que les pirates russes puissent tenter d’influencer la prochaine élection présidentielle.  Ceci peut s’expliquer suite aux allégations selon lesquelles Moscou a orchestré des attaques informatiques américaines pour aider Donald Trump.

Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a déclaré que les agences de renseignement français essayaient de « tirer des leçons pour l’avenir » des allégations de leurs homologues américains.

Trump a rejeté les accusations et renouvelé les appels à des liens étroits avec la Russie. Néanmoins Monsieur Le Drian a déclaré que si les russes s’étaient mêlés aux élections américaines, cela représentait une attaque contre la démocratie occidentale.

La France et ses partis politiques sont « non moins vulnérables », a-t-il souligné. Ainsi, il affirme que le risque est apparu quand les pirates ont provoqué un blackout de la chaine TV5 Monde en 2015. Des enquêteurs français en la cybersécurité ont suggéré que le Kremlin était derrière la cyberattaque.

Les relations entre Paris et Moscou ont été détériorées avec l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014, mais aussi à cause du rôle de la Russie dans le conflit syrien.

François Hollande, le président sortant socialiste, a annulé la vente de navires de guerre à la Russie et a joué un rôle clé en imposant des sanctions à Moscou.

La Russie a clairement un intérêt dans l’élection française, qui se tiendra en avril et en mai 2017.  Le favori, candidat de centre-droit François Fillon, veut construire une nouvelle relation avec Moscou et une alliance sur la Syrie. Marine Le Pen, le candidat d’extrême-droite, veut aussi des liens plus étroits avec la Russie.

La France est confrontée à une vague de cyberattaques et ses réseaux de télécommunications, d’électricité, d’eau, de transport et de médias sont menacés, a déclaré le ministre Le Drian. En réponse, concernant le sujet de la cybersécurité, l’armée française doublera sa force de «cyberguerriers» formés, au nombre de 2 600 en 2019, avec le soutien de 600 experts informatiques supplémentaires. « Nous ne devrions pas être naïfs », a déclaré M. Drian au Journal du Dimanche. « La cybermenace est devenue grave, y compris contre nos propres systèmes militaires. » M. Le Drian a indiqué que le nombre de tentatives de piratage des systèmes informatiques du ministère de la Défense a doublé en 2016. Environ 24 000 « attaques externes » ont été bloquées l’an dernier. Guillaume Poupard, responsable de l’Agence nationale de sécurité du système d’information, a déclaré : « Nous ne pouvons pas agir comme si le problème n’existait pas. Les attaquants qui ont influencé l’élection américaine pourraient essayer de le faire de aussi en France.

2017-2021 : Quelles ambitions pour la France en matière de cybersécurité pendant le nouveau quinquennat ?

cybersécurité en France -Optedis

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *